Nigeria: une base militaire contrôlée par des jihadistes (sources militaires)

Nigeria
Photo d'illustration (AFP)

Des jihadistes présumés de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) ont pris, vendredi soir, le contrôle de la base militaire de Marte, dans le Nord-Est du Nigeria, ont fait savoir samedi des sources militaires, citées par des médias.

De nombreux combattants sont arrivés à bord de camions militarisés et ont pris d’assaut cette base de la région du lac Tchad, dont ils ont toujours le contrôle, selon ces sources militaires concordantes.

“Nous avons subi une attaque des terroristes d’Iswap. Ils ont envahi la base de Marte après d’intenses combats”, a rapporté un officier sous couvert d’anonymat, ajoutant que “notre priorité est désormais de reprendre le contrôle de la base, et une opération est actuellement en cours”.

“Nos troupes ont essuyé des pertes humaines et en équipement, mais nous sommes toujours en train de recueillir des informations précises”, a précisé une deuxième source militaire, également sous couvert d’anonymat.

La semaine dernière, des combattants avaient déjà mené une attaque sur la base de Marte, mais celle-ci avait échoué et le commandement de l’armée avait décidé d’un plus important déploiement dans la zone.

Iswap, affilié à l’Etat islamique (EI) a fait sécession de Boko Haram en 2016 et s’est retranché essentiellement dans la zone du lac Tchad, région frontalière et stratégique entre le Nigeria, le Tchad, le Cameroun et le Niger.