L’UE appuie l’autonomisation économique des femmes en Afrique

l'UE

L’Union européenne (UE) et la Fondation Tony Elumelu ont annoncé mercredi avoir conclu un partenariat pour soutenir plus de 2.500 femmes chefs d’entreprise africaines.

Grâce à ce partenariat, l’UE et la Fondation Tony Elumelu soutiendront l’autonomisation économique des femmes dans toute l’Afrique en améliorant l’accès au financement et aux investissements en capital-risque, avec une contribution de 20 millions d’euros, indique un communiqué de la Commission européenne.

Dans ce cadre, cette aide permettra à des entreprises africaines détenues par des femmes de surmonter les phases de démarrage et de croissance initiale.

“Ce partenariat avec la Fondation Tony Elumelu aidera les femmes à participer au développement économique et à réaliser pleinement leur potentiel et contribuera à accélérer l’inclusion économique. L’autonomisation des femmes chefs d’entreprise est un moteur essentiel de l’emploi et d’une croissance durables, en particulier dans le contexte”, a déclaré Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux, citée dans le communiqué.

Selon la Commission européenne, ce nouveau programme de soutien aux femmes chefs d’entreprise africaines s’appuie sur l’expérience du plan d’investissement extérieur de l’UE, afin de soutenir l’octroi de prêts axés sur l’égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que sur les initiatives de l’UE visant à soutenir l’autonomisation économique des femmes.

Il est cofinancé conjointement par l’Union européenne et l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), en collaboration avec le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et sera mis en œuvre par l’agence allemande de coopération internationale (GIZ).

( Avec MAP )