Covid-19 : L’Afrique du Sud devrait enregistrer près de 45.000 morts

Sénégal

La pandémie du Coronavirus devrait conduire à la mort de pas moins de 45.000 Sud-Africains, a indiqué mardi Shabir Madhi, qui dirige le comité consultatif auprès du président Cyril Ramaphosa, chargé de suivre l’évolution de la pandémie dans le pays.

“Ce chiffre est certes choquant, mais il reste inférieur à une estimation antérieure de 120.000 à 150.000 décès dans le pays”, a dit le scientifique.

Ces pertes humaines “ne seront pas nécessairement observées en une seule vague”, a-t-il ajouté.

Des chiffres officiels publiés lundi ont montré que le nombre des infections au Covid-19 a grimpé à 3.300 dans le pays, alors que le nombre des guérisons a atteint 1.055. Le pays a également enregistré quatre nouveaux décès portant à 58 le nombre total des décès depuis le début de la pandémie.

“Nous ne reviendrons pas à la normale durant les deux à trois prochaines années”, a signalé le responsable, mettant l’accent sur la nécessité de se préparer à des vagues de l’épidémie prévues au cours de cette période et “accepter que les restrictions feront partie de notre vie quotidienne”.

“Les rassemblements de masse ne seraient pas possibles, la distanciation sociale continuera d’être de mise, et la façon dont nous interagissons avec les gens nécessitera de la prudence”, a-t-il dit.

Selon des projections du gouvernement sud-africain, la pandémie du Coronavirus devra atteindre son pic en septembre prochain dans le pays.

Le confinement national, actuellement en vigueur a permis à l’Afrique du Sud de repousser le pire scénario jusqu’à septembre prochain, avait dit le directeur général du ministère sud-africain de la Santé, Anban Pillay, dans une présentation devant la commission de la santé au parlement sud-africain. Sans ce confinement, l’Afrique du Sud aurait pu connaître le pic de la pandémie le 18 août prochain, a ajouté le responsable.