Côte d’Ivoire: l’ex-ministre des AE candidat à la présidentielle

Marcel Amon-Tanoh

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, a déposé son dossier de candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain, samedi au siège de la Commission électorale indépendante (CEI), organe chargé d’organiser le scrutin.

“Je vais aller vers les Ivoiriens pour les écouter et partager la vision d’une Côte d’Ivoire en paix et prospère pour tous”, a-t-il déclaré après le dépôt de sa candidature.

Après Abdallah Albert Mabri Toikeusse, président de l’Union pour la paix et la démocratie (UDPCI, opposition), M. Amon-Tanoh est le deuxième ex-ministre du président Alassane Ouattara à se présenter à la présidentielle.

Directeur de cabinet du président Alassane Ouattara, puis ministre des Affaires étrangères de 2016 à 2020, M. Amon-Tanoh s’était opposé à la candidature du défunt premier ministre Amadou Gon Coulibaly et avait dans la foulée quitté le gouvernement en mars dernier.

Lundi dernier, le chef de l’Etat Alassane Ouattara a déposé son dossier de candidature. “Je sais compter sur l’ensemble de mes concitoyens pour que cette élection soit apaisée et que les Ivoiriens puissent faire leur choix en toute tranquillité, dans la paix, sans violence”, avait-t-il déclaré à cette occasion.

Plus de 900.000 nouveaux électeurs se sont enregistrés sur les listes électorales en Côte d’Ivoire en vue de l’élection présidentielle, portant le total du collègue électoral à 7,5 millions.

La Côte d’Ivoire compte 25 millions d’habitants, avec une population très jeune et plusieurs millions de résidents étrangers.