Côte d’Ivoire : 27 interpellations suite à la dernière attaque terroriste au nord

Vingt-sept (27) individus ont été interpellés suite à une opération de ratissage menée par l’armée ivoirienne suite à l’attaque terroriste perpétrée le 11 juin dernier à Kafolo (Nord-Est), faisant une douzaine de morts et six blessés, a indiqué jeudi l’Etat-Major des Armées de Côte d’ivoire.

L’armée ivoirienne “a mis en oeuvre une opération de ratissage, engageant des moyens aériens et terrestres, dans le parc national de la Comoé ainsi que dans la zone de Kafolo, suite à l’attaque du Poste mixte de cette localité le jeudi 11 juin”, a précisé un communiqué de l’Etat-Major des Armées, précisant qu’au 6ème jour de cette opération, “le bilan s’établit à 27 individus interpellés, du matériel logistique détruit et du matériel de communication saisi”.

L’attaque de Kafolo est survenue dans le même périmètre ayant abrité, en mai dernier, une opération conjointe des armées ivoirienne et burkinabé, lors de laquelle huit terroristes ont été abattus, 38 suspects arrêtés et une base détruite.

Cet épisode marque la réapparition des actes terroristes en Côte d’Ivoire, plus de quatre ans après l’assaut perpétré en mars 2016 à Grand-Bassam, station balnéaire à 40 km d’Abidjan, qui avait visé des terrasses d’hôtels et occasionné le lourd bilan de 22 morts, dont 16 civils.

Par ailleurs, l’Etat-Major Général des Armées a invité les populations riveraines à une étroite collaboration avec les Forces de sécurité et de défense et à se conformer aux consignes qui leur sont communiquées régulièrement.