Burkina: au moins sept morts dans deux attaques distinctes

Burkina Faso

Au moins sept personnes, dont trois militaires, ont été tuées entre jeudi et vendredi dans deux attaques distinctes au Burkina Faso, ont indiqué des sources sécuritaires samedi.

“Hier (vendredi), un véhicule du détachement militaire de Toéni (nod-ouest) a sauté sur un engin explosif improvisé. Trois soldats ont été tués et quatre blessés”, a déclaré l’une des sources sécuritaires citée par des agences.

“L’attaque a eu lieu sur l’axe Tougan-Toeni, alors que l’unité qui assurait une mission de ravitaillement retournait à la base”, a-t-on précisé.

“Des dispositions ont été prises pour sécuriser tous les axes et éviter ces pièges qui ont effectivement fait plusieurs victimes depuis quelques semaines”, a indiqué une autre source sécuritaire, confirmant qu’il s’agit de la “troisième attaque du genre depuis le début de l’année” dans cette région.

Une autre attaque a été perpétrée dans la nuit de jeudi à vendredi contre des volontaires de défense dans le nord du Burkina Faso. “Une position des volontaires de défense a été attaquée, faisant quatre morts et un blessé”, a indiqué une autre source sécuritaire.

“Plusieurs individus armés ont attaqué les +résistants+ de Nafo, dans la province du Bourzanga”, a confirmé un volontaire de la région sans préciser le bilan de l’attaque.

“Nous sommes préparés à tout. Nous avons subi plusieurs pertes dans d’autres localités, mais nous continuerons à résister et à contribuer au retour de la sécurité dans nos localités”, a-t-il déclaré, estimant que les actions des volontaires de défense “favorisent des retours (de populations) dans des zones qui avaient été désertées”.