L’Algérie expulse plus de 1.200 migrants vers le Niger (OIM)

migrants

L’Algérie a expulsé plus de 1.200 migrants ouest-africains, dont des Nigériens, vers le Niger depuis l’annonce de la réouverture de la frontière terrestre entre les deux pays le 14 juillet, a annoncé, lundi, l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Le 18 juillet, un convoi officiel de 515 rapatriés nigériens est arrivé d’Algérie. Le 16 juillet déjà, 752 migrants originaires d’Afrique de l’Ouest sont arrivés à pied à Assamaka, ville (nigérienne) la plus proche de la frontière algérienne“, a indiqué le bureau de l’OIM au Niger, sur sa page Facebook.

→ Lire aussi : Libye : plus de 2.100 migrants illégaux secourus en une semaine

Après leur dangereux et éprouvant périple“, les migrants “ont tous reçu des biens non alimentaires (kits d’hygiène, couvertures, nattes,) grâce au financement du ministère de l’Intérieur italien“, a ajouté la même source.

Selon l’ONU, l’Algérie a expulsé depuis 2014 des dizaines de milliers de migrants irréguliers originaires d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Des ONG algériennes et internationales ont souvent accusé les autorités algériennes d’arrêter arbitrairement et d’expulser collectivement des ressortissants de pays d’Afrique subsaharienne, parfois en les abandonnant sans eau ni nourriture en plein désert.

( Avec MAP )