L’Afrique du Sud reçoit son deuxième lot de vaccins Johnson & Johnson

vaccins

Le deuxième lot de vaccins contre la Covid-19 de la société américaine Johnson & Johnson est arrivé samedi en Afrique du Sud, a indiqué le ministre de la Santé, Zweli Mkhize.

Cette livraison constituée de 80.000 doses arrive «alors que la majorité des doses initiales reçues il y a deux semaines ont été administrées aux agents de santé via le projet Sisonke», a souligné M. Mkhize dans un tweet.

Le Service d’information et de communication du gouvernement (GCIS) a fait savoir, vendredi, que ces doses seront transférées dans une installation sécurisée dans la province de Gauteng, avant d’être distribuées aux différents centres de vaccination à travers le pays.

L’Afrique du Sud a commencé son programme de vaccination il y a dix jours, les agents de santé des secteurs public et privé étant les premiers à avoir bénéficié du vaccin dans le cadre de la première phase de son déploiement.

Ce nouveau lot qui provient de Belgique porte désormais le nombre total de doses reçues par le pays à 160.000.

A la traîne dans la course à la vaccination, l’Afrique du Sud, pays officiellement le plus touché du continent par la pandémie, devait commencer à immuniser sa population de 59 millions au début du mois, avec un million de vaccins britanniques de l’alliance AstraZeneca/Oxford.

Ce premier lot avait été réceptionné début février en grande pompe, en présence du président Ramaphosa. Mais quelques jours plus tard, une étude révélant une efficacité “limitée” du vaccin d’AstraZeneca contre le variant sud-africain baptisé 501Y.V2, avait contraint le gouvernement à suspendre sa campagne de vaccination.

L’Afrique du Sud traverse une deuxième vague de coronavirus, largement causée par le variant local, réputé plus contagieux. Il compte plus de 1,5 million de cas d’infection et plus de 50.000 décès.

Avec MAP