Est de la RDC: une aide humanitaire de 99 millions d’euros de l’UE

RDC - Aide humanitaire

L’Union européenne (UE) a annoncé une aide humanitaire de 99 millions d’euros à la République démocratique du Congo (RDC), annonce un communiqué publié mercredi, au terme de la visite à Kinshasa du Commissaire européen chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič.

 » Il (le Commissaire Janez Lenarčič) a annoncé que l’UE prévoyait cette année de fournir une aide humanitaire s’élevant au total à près de 99 millions d’euros, dont 35 millions d’euros sont sous réserve de l’approbation des autorités budgétaires de l’UE « , indique le communiqué relayé par l’Agence congolaise de presse « ACP ».

Il a également relevé que cette année déjà, la dotation initiale de l’UE pour l’aide humanitaire est de 35 % plus élevée que celle de 2023.

Lire aussi : Centrafrique: le gouvernement appelle des groupes armés à déposer les armes

La même source note qu’après avoir rencontré le Président Félix Tshisekedi et la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka, le commissaire européen a fait part de sa « profonde inquiétude quant à la situation humanitaire dans le pays » et a « souligné la nécessité pour toutes les parties de respecter pleinement le droit international humanitaire, notamment en ce qui concerne la protection de la population civile « .

Selon le communiqué, l’UE a exprimé sa ferme volonté d’aider la RDC à faire face à la situation humanitaire désastreuse à laquelle elle est confrontée.

En outre, l’UE a noté que les besoins humanitaires en RDC sont parmi les plus élevés au monde. On dénombre actuellement plus de 7 millions de personnes déplacées sur le territoire de la RDC, le deuxième chiffre le plus élevé sur le sol africain, après le Soudan.

 » Plus d’un million de réfugiés congolais vivent dans des pays voisins. Compte tenu de l’instabilité qui règne dans la région, la RDC héberge elle-même plus de 500.000 réfugiés venus de pays limitrophes « , a indiqué l’UE, soulignant que quelque 25,4 millions de personnes se trouvent en situation d’insécurité alimentaire aiguë (soit plus d’un quart de la population), en raison de la recrudescence de la violence, des conflits et de l’instabilité dans l’est de la RDC et des déplacements internes importants.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), on estime à 2,8 millions le nombre d’enfants souffrant de malnutrition aiguë.

En 2024, l’UE avait élaboré une stratégie globale de lutte contre la violence fondée sur le genre, qu’elle a présentée lors du Forum humanitaire européen de mars 2024.

L’Est de la RDC est déchiré par la violence de groupes armés depuis des décennies. Depuis le début du mois de juin, au moins 150 personnes ont été tuées dans des attaques attribuées aux rebelles ADF, originaires de l’Ouganda voisin.

Le groupe ADF, qui sévit dans l’est de la RDC depuis des décennies, a fait allégeance au groupe terroriste Etat islamique, qui le présente comme sa branche en Afrique centrale.