Rwanda: le Parlement ratifie des accords aériens signés avec cinq pays

aériens

Le Parlement rwandais vient d’approuver en plénière des projets de loi portant ratification des accords bilatéraux sur les services aériens signés par le Rwanda avec cinq pays, à savoir la République démocratique du Congo (RDC), la Namibie, la Somalie, la Tunisie et le Brésil.

Le ministère rwandais des Infrastructures a affirmé, dans un tweet, que “ces accords bilatéraux élargiront les activités commerciales et permettront aux compagnies aériennes désignées des pays contractants d’exploiter des vols commerciaux couvrant le transport de passagers et de fret entre le Rwanda et ces pays”.

Ces accords bilatéraux, qui représentent d’éventuels nouveaux marchés pour le transporteur national RwandAir, réglementent aussi la fréquence, la capacité, les prix et d’autres aspects commerciaux des services aériens entre ces pays, précise le ministère des Infrastructures.

Kigali avait déjà ratifié d’autres accords sur les services aériens signés avec Maurice, la Tanzanie, le Zimbabwe, le Chili, la République dominicaine, la Finlande, la Jamaïque, la Jordanie, le Koweït, la Malaisie et les Emirats arabes unis.

Le Rwanda a conclu, à ce jour, 99 accords bilatéraux sur les services aériens, dont 57 ont été ratifiés et 42 signés. L’objectif est de promouvoir les échanges commerciaux avec ces différents Etats.

Mars dernier, les autorités rwandaises avaient annoncé l’entrée en vigueur d’une exemption de frais de visa pour les visiteurs provenant des États membres de l’Union africaine (UA), de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du Commonwealth, afin de favoriser la politique d’ouverture de ce pays d’Afrique de l’est.

La décision avait été prise par un conseil des ministres présidé par le chef de l’État, Paul Kagame. Elle vise à attirer davantage d’investisseurs, alors que l’Afrique se prépare à l’entrée en application effective de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca).

Fort de son multilinguisme (français, anglais, swahili, kinyarwanda – ses langues officielles), le Rwanda entend par ailleurs surfer sur cette multiplicité pour capter des partenaires à travers le monde.

( Avec MAP )