Rwanda/Covid-19 : l’industrie du MICE perd 48 millions USD

MICE

L’industrie rwandaise du MICE (Meetings, incentives, conferencing, exhibitions) a subi une perte nette de 48 millions de dollars depuis le début de la pandémie de Covid-19, a indiqué la ministre rwandaise du Commerce et de l’Industrie, Soraya Hakuziyaremye.

“Nous ne pouvons pas à ce stade évaluer l’ensemble des pertes qu’a subi l’économie (…) mais les pertes du secteur MICE s’élève, jusqu’à présent, à 48 millions de dollars”, a déclaré la ministre lors d’une conférence de presse à Kigali, précisant que le Rwanda ne sera pas en mesure de réaliser la même croissance économique que celle des 10 à 15 dernières années.

Le secteur MICE devrait générer environ 88 millions de dollars cette année, un chiffre qui ne pourra pas être atteint après l’annulation ou le report de nombreuses conférences et d’évènements internationaux, a expliqué la responsable, rappelant que le secteur avait généré environ 56 millions de dollars en 2019.

Entre mars et avril seulement, le pays a perdu 10 millions de dollars suite au report d’une vingtaine d’évènement précédemment programmés, soit 10% des revenus attendus par le gouvernement.

Le coup le plus dur encaissé par le secteur, et l’économie rwandaise en général, a été le report de la très attendue réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM) qui devait avoir lieu à Kigali en juin. Cette conférence de haut niveau devrait attirer environ 10.000 délégués, dont 52 chefs d’État.

L’Institut national des statistiques du Rwanda (NISR) a annoncé récemment que les revenus des visiteurs étrangers ont chuté de 35% au premier trimestre 2020, par rapport à la même période l’année dernière.

La pandémie de Covid-19 a entraîné un ralentissement significatif de l’économie rwandaise, principalement dans les secteurs des services, du tourisme et de l’industrie MICE qui représentent des moteurs incontournables de l’économie rwandaise.

Le ministre rwandais des Finances, Uzziel Ndagijimana, avait annoncé que la croissance économique du Rwanda devrait chuter considérablement cette année, passant de 9,4% en 2019 à 2% seulement d’ici fin 2020 en raison de la crise sanitaire.

D’après le ministre, le gouvernement envisage d’emprunter 820,9 millions de dollars auprès d’investisseurs étrangers pour financer une hausse de 7,5% des dépenses prévues au cours du prochain exercice fiscal.

Le Rwanda compte à ce jour 1.629 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, dont 838 guérisons et 5 décès, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé.