Rapatriement des ressortissants maliens bloqués au Niger (OIM)

Rapatriement des ressortissants maliens bloqués au Niger (OIM)

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a aidé 179 ressortissants maliens bloqués au Niger à rentrer volontairement chez eux, a déclaré Paul Dillon, porte-parole de l’OIM.

“Les migrants attendaient depuis près de trois mois dans les centres de transit de l’OIM à Niamey et Agadez en raison de la fermeture des frontières liée à la pandémie de COVID-19”, a-t-il ajouté.

Selon l’OIM, un premier rapatriement aérien a été rendu possible grâce à un accord entre les gouvernements du Niger et du Mali. Au cours des deux dernières semaines, le bureau de l’OIM au Niger a également organisé des rapatriements terrestres qui ont également permis le retour de 43 migrants au Burkina Faso et de 58 autres au Bénin.

A ce jour, plus de 1.400 migrants, principalement originaires de pays d’Afrique de l’Ouest, sont toujours dans six centres de transit et sites de quarantaine de l’OIM au Niger.

Ces derniers attendent la levée des restrictions de voyage liées à la pandémie afin qu’ils puissent eux également rentrer dans leur pays d’origine. Selon l’agence onusienne, près de 30.000 migrants sont bloqués en Afrique de l’Ouest et centrale.