Migration: La CEA compte sur le Maroc pour partager son expertise avec les pays africains

migration

Nous comptons sur le Maroc” pour partager son expérience et son expertise avec les autres pays africains en matière de migration, a souligné, jeudi à Rabat, Khaled Hussein, directeur par intérim du Bureau de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) en Afrique du Nord.

Nous comptons sur le Maroc pour partager son expérience et son expertise avec les autres pays africains concernés par le projet de renforcement des politiques et programmes nationaux africains pour la migration“, a dit M. Hussein à l’ouverture de la rencontre consacrée à la présentation du rapport d’analyse des statistiques migratoires, réalisé par le Bureau de la CEA en Afrique du Nord sur le Maroc. “C’est dans ce sens que nous comptons organiser prochainement une rencontre entre le groupe de travail marocain et les points focaux des cinq autres pays membres du projet à Tanger“, a-t-il ajouté, rapporté par un communiqué du Bureau de la CEA en Afrique du Nord.

→ Lire aussi : Le Maroc, partenaire “incontournable” pour l’Europe et la France en matière de migration et de sécurité

Notre but est de faciliter la mise en place par le Maroc, pays pilote de notre programme, d’un système national harmonisé de statistiques migratoires. Pour y parvenir, notre équipe a commencé par établir un diagnostic des statistiques migratoires existantes dans le pays“, a-t-il relevé. “Nous avons également évalué les systèmes utilisés par les différents départements ministériels marocains pour la récolte et l’analyse de ces données”, a indiqué M. Hussein, notant que cette démarche leur permettra, à terme, d’identifier des pistes d’amélioration et de proposer un plan de renforcement des capacités adapté aux besoins nationaux. Le Bureau de la CEA en Afrique du Nord a présenté son rapport d’analyse des statistiques migratoires au Maroc, un travail initié dans le cadre de ses efforts de soutien au renforcement des capacités des pays africains à élaborer des politiques et programmes de migration fondés sur des données factuelles, conformes aux protocoles et cadres internationaux et africains. Le projet de renforcement des politiques et programmes nationaux africains pour la migration est un projet mené par la CEA avec le soutien du Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies (UNDESA), de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Lancé au niveau de six pays africains (Maroc, Afrique du Sud, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal et Zimbabwe), ce projet est mené, dans le cas du Maroc, avec le soutien du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, du ministère de l’Intérieur, du ministère de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, du ministère de la Santé, du ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle et du Haut-Commissariat au Plan.

( Avec MAP )