L’UE s’engage à faire avancer les efforts internationaux pour alléger la dette des pays africains

l'UE

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a fait part de l’engagement de l’UE à faire avancer les efforts déployés au niveau international pour alléger la dette des pays africains.

Dans des conclusions adoptées lundi, le Conseil de l’UE “souligne l’augmentation de la vulnérabilité face à l’endettement dans les pays à faible revenu, en particulier en Afrique”, mettant en exergue le soutien de l’Union européenne en faveur d’une approche internationale coordonnée des efforts déployés pour alléger la dette des pays africains.

Le Conseil s’est ainsi félicité de l’initiative du G20 et du Club de Paris visant à suspendre le service de la dette (ISSD), qui offre aux pays les plus pauvres un moratoire temporaire sur leur dette afin de les aider à gérer les graves conséquences de la pandémie de Covid-19, saluant la prolongation de cette initiative jusqu’au 30 juin 2021 avec la possibilité d’une nouvelle prolongation de six mois.

Selon le Conseil de l’UE, “un nouvel allègement de la dette peut être nécessaire pour les pays présentant des niveaux d’endettement insoutenables”.

Il estime, dans ce sens, que l’accord intervenu au G20 sur un “cadre commun pour le traitement de la dette au-delà de l’ISSD” constitue “une avancée majeure dans l’architecture internationale de la restructuration de la dette souveraine”.

( Avec MAP )