Le Port de Dakar perd 11,2 % de sa valeur ajoutée au 1er semestre en raison du Covid-19

Port de Dakar

Affecté par la crise liée au coronavirus, le Port autonome de Dakar a enregistré au premier semestre 2020 une perte de 11,2 % en termes de valeur ajoutée, a fait savoir son directeur général, Aboubacar Sadikh Bèye.

“Les résultats du Port autonome de Dakar au premier trimestre montrent une baisse de la valeur ajoutée de 11,2 %, alors que l’indicateur était en hausse de 17 % à la même période en 2019”, a souligné M. Bèye dans un entretien publié jeudi par le quotidien +Le Soleil+.

Cette contreperformance est liée à la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19, laquelle a atteint de plein fouet l’activité portuaire bien qu’une certaine résilience ait prévalu, a-t-il indiqué, faisant toutefois part de son optimisme quant à une relance des activités portuaires au deuxième semestre de l’année. “Les chiffres à fin du mois de septembre sont assez promoteurs”, a-t-il dit.

Abordant la fermeture des frontières terrestres et aériennes des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avec le Mali, le DG du Port de Dakar a souligné les répercussions néfastes de cette décision sur l’économie sénégalaise.

“Notre balance commerciale vis-à-vis de ce pays est excédentaire de plus de 198 milliards de Francs CFA en 2018, soit plus de 301 millions euros. Le Port autonome de Dakar concentre près de 65 % du trafic import et export du Mali. Une instabilité dans ce pays a forcément des conséquences néfastes sur l’économie du Sénégal”, a-t-il expliqué.

( Avec MAP )