Le PAP s’accorde sur des mécanismes de financement équitables pour les caucus régionaux

Le Parlement panafricain (PAP) a convenu, jeudi dans son siège à Johannesburg, en Afrique du Sud, de mécanismes plus équitables de financement pour ses différents caucus régionaux.

Cette décision historique devrait fournir un soutien indispensable aux caucus représentant diverses régions du continent, leur permettant de la sorte de contribuer efficacement aux fonctions législatives et de contrôle du Parlement.

L’accord a été conclu à l’issue d’une série de dialogues et de consultations, engagés dans le cadre de la 3ème session ordinaire de la 6ème législature du PAP, soulignant l’engagement de l’institution législative à remédier aux déséquilibres structurels qui ont historiquement désavantagé certaines régions.

Lire aussi : Niger: plus de 100 terroristes tués (armée)

L’article 83 du Règlement intérieur du Parlement panafricain établit les groupes régionaux, qui se composent de tous les membres d’une région donnée. Leur fonction principale est de sélectionner les candidats à l’élection du Président ou des Vice-présidents du Parlement panafricain. Les groupes régionaux remplissent également d’autres fonctions qui leur sont assignées par le Bureau.

Le Parlement panafricain est une Assemblée consultative de l’Union africaine qui regroupe les députés des pays membres de l’Union africaine. Il a été créé en vertu de l’article 5 de l’Acte constitutif de l’UA et installé officiellement dans ses fonctions le 18 mars 2004.

Chaque État membre est représenté au sein du PAP par cinq parlementaires issus de la majorité et l’opposition, dont au moins une femme, élus ou désignés par leurs Parlements ou organes législatifs nationaux.