La Tunisie vit une situation épidémique “catastrophique”

Tunisie

La Tunisie vit une situation épidémique “catastrophique” suite à la flambée des contaminations au Covid-19, a mis en garde jeudi le ministère tunisien de la Santé.

Le taux des cas a augmenté énormément. Le système sanitaire s’est malheureusement effondré“, a fait savoir la porte-parole du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alya dans des déclarations à la presse.

Selon elle, “il est désormais difficile de trouver un lit disponible ou d’avoir la quantité nécessaire d’oxygène dans les hôpitaux du pays“.

Si nous n’unissons pas nos efforts, la catastrophe (sanitaire) va empirer“, a-t-elle averti.

Mardi, la Tunisie a enregistré 9.823 cas dont 134 décès en une journée. Au total, le pays a connu 464.914 cas dont 15.735 décès, pour environ 12 millions d’habitants.

Le taux d’occupation des lits de réanimation dans les établissements hospitaliers publics en Tunisie est de l’ordre de 91,8 %, selon le ministère tunisien de la Santé.

→ Lire aussi : Tunisie/Covid-19 : Le variant indien détecté pour la première fois dans le pays

Ce taux d’occupation des lits de réanimation dans les établissements publics de santé a atteint 100 % dans 11 gouvernorats, a précisé la même source dans un communiqué.

Concernant la moyenne générale d’occupation des lits d’oxygène dans les différents établissements hospitaliers publics, elle est estimée à 79,6 %, a ajouté la même source, relevant que ce taux pour les lits d’oxygène est de l’ordre de 100 % dans les gouvernorats de Manouba, Ben Arous et Zaghouan.

Le taux d’occupation des lits d’oxygène a dépassé la moyenne générale dans 8 gouvernorats à savoir 97 % à Monastir, 96 % à Ariana et Béja, 93 % à Tunis et Sousse, 89 % à Kairouan, 87 % à Nabeul et 86 % à Sidi Bouzid, a poursuivi le ministère.

Il s’agit d’une situation épidémique jugée “très difficile” du fait que le taux de positivité des tests est “élevé” dans la mesure où il oscille entre 30 et 50% dans les différentes régions du pays.

La Tunisie n’a pas connu de situation pareille depuis le début de la pandémie en mars 2020.

Face à cette situation, la Libye a décidé jeudi de fermer ses frontières et de suspendre les vols avec la Tunisie pour une semaine.

Pour limiter la propagation du virus, les autorités tunisiennes ont elles ordonné le confinement de la population dans six gouvernorats où le taux de propagation du virus est particulièrement élevé, dont Tunis et sa banlieue.

Le gouvernement a prolongé jeudi jusqu’au 31 juillet le confinement et le couvre-feu nocturne dans ces six gouvernorats et annoncé l’interdiction des déplacements entre les régions, selon un communiqué du gouvernement.

Sur plus trois millions de personnes inscrites pour se faire vacciner en Tunisie, seulement 608.332 ont reçu les deux doses.

( Avec MAP )