La transition énergétique menace 120.000 emplois en Afrique du Sud

énergies renouvelables

La transition vers les énergies renouvelables menace pas mois de 120.000 emplois en Afrique du Sud, a indiqué vendredi l’institut sud-africain des recherches économiques, Trade & Industrial Policy Stratégies (TIPS).

Abandonner le charbon au profit de sources d’énergie renouvelables en Afrique du Sud peut détruire des emplois dans des secteurs tels les mines et les centrales électriques, a expliqué l’institut dans un communiqué, appelant à une transition énergétique équitable qui ne risque pas d’accroître les inégalités.

L’Afrique du Sud produit plus de 90% de son électricité grâce au charbon. Outre leur côté polluant, certaines centrales sont vieillissantes et subissent une forte pression à cause de la hausse de la demande, ce qui pousse les autorités à promouvoir des sources d’énergie propres dans le mix énergétique du pays.

Par ailleurs, affirme l’organisation, la transition vers les énergies renouvelables met en danger l’activité économique de 4 municipalités qui abritent au total 2,3 millions de personnes.

“Vu que ces municipalités sont trop dépendantes des activités liées à la chaîne de valeur du charbon, la suspension de cette dernière laissera un vide important. Il s’agit d’une préoccupation clé pour l’Afrique du Sud en raison de son niveau élevé de chômage, d’inégalité et de pauvreté “, a affirmé l’économiste au sein de l’institut, Muhammed Patel.

Selon des experts, l’Afrique du Sud émet autant de gaz à effet de serre que l’Angleterre qui a une économie huit fois plus importante que la sienne.

En raison de l’impact de cette transition sur les travailleurs, de nombreuses voix s’élèvent pour mettre en exergue la nécessité d’une transition énergétique juste qui offre des opportunités économiques aux communautés affectées par l’abandon du charbon.

( Avec MAP )