La RDC déclare la fin de la dixième épidémie d’Ebola

Ebola

Le ministre congolais de la Santé, Eteni Longondo, a proclamé jeudi la fin de la dixième épidémie d’Ebola déclarée en août 2018 en République démocratique du Congo, qui doit encore faire face à une nouvelle épidémie dans sa province du nord-ouest.

Déclarée dans l’est du pays, Cette dixième épidémie, ” la plus longue et la plus meurtrière” dans l’histoire du pays, a tué 2.277 personnes, a affirmé Eteni Longondo, soulignant que cette maladie a sévi “dans un contexte très complexe”.

En juillet 2019, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré cette épidémie une urgence sanitaire de portée internationale, par peur de sa propagation aux pays voisins.

“Les virus ne s’arrêtent jamais”, a constaté le directeur général de l’OMS , Tedros Adhanom Ghebreyesus, en saluant les autorités congolaises pour leur “victoire” sur la deuxième crise d’Ebola la plus grave de l’histoire.

Le ministre Britannique pour l’Afrique, James Duddridge, s’est réjoui de la déclaration de la fin de cette épidémie. Le Royaume-Uni a été l’un des principaux partenaires de la RDC dans la lutte contre cette maladie.

L’UNICEF a également salué l’annonce faite par le ministre de la santé sur la fin de cette épidémie qui a duré 23 mois dans l’est du pays, en appelant à “des efforts accrus” afin de juguler “la nouvelle épidémie dans la province de l’Equateur, au nord-ouest du pays ».

Depuis le début de cette épidémie déclarée le 1er juin 2020 dans cette province, le cumul des cas est de 24, dont 21 confirmés et 3 probables, avec 13 décès.