La PIFD permettra au Sénégal d’approfondir la réflexion sur la finance durable (ministre)

La Plateforme internationale sur la finance durable (PIFD) permettra au Sénégal d’approfondir la réflexion sur les questions liées à la finance durable qui ne sont pas suffisamment évoquées en ce moment au niveau national et régional, a affirmé le ministre sénégalais des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo.

L’adhésion du Sénégal à la Plateforme se justifie par sa conviction que cette instance internationale permettra au pays “d’approfondir la réflexion sur les questions liées à la finance durable”, a souligné M. Diallo, vendredi, lors d’une cérémonie virtuelle marquant le premier anniversaire de la Plateforme internationale sur la Finance durable, destinée à stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux vers les objectifs climatiques à l’échelle requise pour la transition économique la plus importante de cette époque.

L’adhésion du Sénégal à cette instance intervient “dans un contexte particulier d’une crise sanitaire doublée d’une crise économique”, a fait savoir le ministre sénégalais dont les propos ont été rapportés samedi par l’agence de presse sénégalaise (APS).

Le Sénégal a rejoint au sein de la PIFD l’Union européenne, les autorités compétentes d’Argentine, du Canada, du Chili, de Chine, d’Inde, d’Indonésie, du Kenya, du Maroc, de la Nouvelle-Zélande, de la Norvège, de Singapour et de la Suisse.

Créée en octobre 2019 dans le cadre des efforts internationaux visant à respecter les engagements de l’accord de Paris sur le climat, la Plateforme agit comme un forum pour faciliter les échanges et, le cas échéant, coordonner les efforts sur les initiatives et les approches de la finance écologiquement durable.

La PIFD est soutenue par la Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement, la Banque européenne d’Investissement, la Coalition des Ministres des Finances pour l’Action climatique.

L’Organisation internationale des Commissions de Valeurs, le Réseau pour l’Ecologisation du Système financier, l’Organisation pour la Coopération économique et le Développement ainsi que le Programme des Nations Unies pour l’environnement – Initiative financière dans leur rôle d’observateur figurent également parmi ses soutiens.