La BAD accorde plus de 100 millions d’euros au Kenya pour appuyer l’accès à l’électricité

électrification

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé mercredi un prêt de 101,10 millions d’euros au Kenya pour la mise en œuvre de la troisième phase d’un projet d’électrification de masse.

L’appui de la Banque au Projet de connectivité du dernier kilomètre permettra de construire des infrastructures énergétiques afin d’améliorer l’accès des ménages, des institutions publiques et des entreprises à un approvisionnement énergétique adéquat, fiable et à coût abordable, a indiqué la directrice générale du Groupe de la BAD pour l’Afrique de l’Est Nnenna Nwabufo, citée dans un communiquée de l’institution financière.

Selon le communiqué, au moins 1.150 emplois temporaires seront créés pendant la phase de construction, en plus de 52.605 emplois permanents en lien avec les 10.521 entreprises qui seront nouvellement raccordées au réseau.

Lire aussi: La société civile appelle à la levée des sanctions contre le Niger

Le projet contribuera également à la transition vers une énergie propre et réduira les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 3.440 tonnes par an d’équivalent dioxyde de carbone, a ajouté la même source.

Au 30 juin 2022, le Kenya disposait de 3.074,34 MW de capacité d’électricité installée, avec 77% de la population ayant accès à l’électricité, un taux supérieur à la moyenne de l’Afrique subsaharienne, estimée à 50%.

Le gouvernement vise un accès universel à l’électricité d’ici 2030 au plus tard.

Avec FAAPA