Jusqu’à 10.000 personnes pourraient contracter le Covid-19 d’ici fin avril au Kenya

Kenya

Le directeur de la santé publique au Kenya, Patrick Amoth, a prévu que jusqu’à 10.000 personnes pourraient contracter, dans le pire des cas, le nouveau Coronavirus (Covid-19) d’ici fin avril dans le pays.

“Notre modélisation nous permet d’envisager environ 1.000 cas d’ici la première semaine d’avril et nous pronostiquons que nous aurons 5.000 cas d’ici la mi-avril et, potentiellement, 10.000 cas d’ici le 30 avril”, a estimé lundi soir Dr Amoth, lors d’une conférence de presse, sans donner d’autres détails sur cette projection.

Cette estimation concorde cependant avec les données du Registre national des maladies qui fait état d’une augmentation de 42% du nombre de cas de pneumonie dans le pays au cours du premier trimestre de cette année, un fait qui pourrait concourir à l’augmentation des cas contaminés.

Selon les chiffres du Registre national des maladies, le nombre des cas de pneumonie est passé de 137.667 en janvier à 195.504 cas à fin mars, soit une forte augmentation de 42 pc.

La “Respiratory Society of Kenya” a averti les cliniciens que tout cas de pneumonie devait être traité comme un Covid-19 jusqu’à ce qu’il soit prouvé qu’il s’agissait d’une «pneumonie ordinaire».

Le Kenya compte jusqu’à présent 50 cas confirmés du nouveau coronavirus, avec un décès et une guérison, selon un bilan officiel.