Guinée: la présidentielle s’est déroulée “dans la paix et la transparence”

Guinée

Le scrutin présidentiel de dimanche dernier en Guinée s’est déroulée de manière régulière et dans la paix et la transparence, ont affirmé, mardi, l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

“Le processus électoral s’est déroulé dans la paix, conformément à la législation en vigueur en Guinée”, a déclaré le chef de la mission des Etats ouest-africains, l’ancien premier ministre du Cap-Vert José Maria Neves, en conférence de presse à Conakry.

Il a exhorté les candidats à “respecter les résultats issus des urnes”, les invitant à “recourir en cas de besoin aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral pour préserver la paix, la stabilité et la démocratie”.

De son côté, le chef de la mission de l’UA, l’ancien premier ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo, a souligné que “l’élection est intervenue dans un contexte politique et électoral tendu, laissant craindre légitimement des risques de violences graves”.

Cependant, “la mission de l’UA a relevé avec satisfaction que malgré un tel risque, le scrutin s’est déroulé dans la transparence, dans la sécurité, dans le calme et la tranquillité. Tous les Guinéens remplissant les conditions de voter et qui se sont déplacés ont pu voter”, a fait valoir M. Matata.

Hier lundi, la CEDEAO, l’UA et les Nations Unies avaient jugé “regrettables” les annonces prématurées des résultats par des candidats à la présidentielle, soulignant que ce comportement n’est “pas de nature à préserver le calme”.

Dans un communiqué conjoint, les trois institutions ont invité les différents candidats à la retenue avant la publication officielle des résultats par les institutions reconnues par la loi.

( Avec MAP )