Guinée-Bissau: les cas de paludisme en hausse à Bissau

Le directeur du service de pédiatrie de l’hôpital national Simao Mendes de Bissau, Marcilio Juscelino Ribeiro Batista, a fait part dimanche à Bissau, capitale de la Guinée-Bissau, de sa préoccupation face à la recrudescence des cas de paludisme dans la capitale depuis le début de la saison des pluies.

 »Il y a une forte probabilité que le nombre des personnes atteintes par le paludisme continue à accroître à cause des fortes pluies qui s’abattent sur la ville de Bissau et des eaux stagnantes qui restent à côté des maisons, favorisant ainsi la reproduction des moustiques », a déclaré M. Batista.

Selon le responsable, il est temps de sensibiliser la population pour qu’elle prenne conscience du danger de cette maladie et se mette à appliquer les mesures de prévention contre la malaria, principale cause de mortalité infantile en Guinée-Bissau.

Il a annoncé que des moustiquaires imprégnées d’insecticide sont distribuées dans différents quartiers et structures sanitaires de Bissau.

En avril dernier, la Guinée-Bissau a lancé avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), son Programme national de lutte contre les maladies infectieuses les plus meurtrières que sont «le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme».

Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle causée par des parasites transmis par les piqûres de moustiques.