Foot: la Bundesliga attend le feu vert des autorités pour une probable reprise

Bundesliga

Le football allemand n’attend plus que la décision des autorités politiques qui doivent se prononcer mercredi quant à la reprise ou non de la Bundesliga, à huis clos et sur la base d’un protocole sanitaire draconien.

A l’approche de cette réunion cruciale de la chancelière Angela Merkel avec les dirigeants des Länder (Etats régionaux), les indicateurs semblent au vert pour un retour sur les terrains mi-mai. L’Allemagne serait ainsi le premier championnat majeur à redémarrer depuis l’arrêt du sport mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus.

Mardi matin, le ministre de la Santé Jens Spahn a estimé que le plan de mesures proposé par la Ligue allemande (DFL) “est cohérent et peut même servir de modèle pour d’autres sports, mais ensuite il faudra voir comment ça fonctionne”.

Le plan sanitaire de la Ligue allemande repose avant tout sur les tests de détection du coronavirus. Toute personne participant aux entraînements ou aux matches y sera soumise au minimum une fois par semaine, et obligatoirement la veille des rencontres.

Les cas “positifs” seront placés en quarantaine, mais le reste du groupe ne le sera pas obligatoirement. La décision finale sur les mesures d’isolement n’est toutefois pas du ressort des clubs, mais bien des offices de santé locaux, dépendant des pouvoirs régionaux. Pour l’heure, la règle en Allemagne veut que quiconque a été en contact rapproché avec un cas “positif” observe un isolement de 14 jours.

Ce week-end, la première série de 1.724 tests effectués a révélé dix cas positifs parmi les 36 clubs de première et deuxième divisions. Le pari de reprendre le foot ne sera gagné que si ce chiffre reste très bas, et qu’aucun club n’est contraint à déclarer forfait à cause d’un trop grand nombre d’infections.