Côte d’Ivoire : le gouvernement condamne le saccage d’un site de dépistage à Abdjan

Vagondo-Diomandé

Le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Protection civile, Vagondo Diomandé, a condamné, lundi, le saccage d’un site de dépistage du coronavirus installé dans un stade de Yopougon, grande commune populaire à Abidjan.

“Hier soir à Yopougon, le chapiteau qui devrait abriter le centre a commencé à être érigé et sans que l’on ne s’y attende, une bande d’individus, qui n’a pas eu le temps de réflexion, s’est ruée sur ce centre pour le détruire. Je tiens à rappeler aux uns et autres que l’Etat assumera en toute circonstance, ses responsabilités de sécurisation, de soins aux populations, et par conséquent ce genre de comportement ne saurait être toléré”, a dit l’officiel ivoirien qui faisait le point sur la situation sécuritaire lors d’un point de presse.

De son côté, le directeur général de Santé, Mamadou Samba, qui animait lui aussi ledit point de presse, le centre à polémique au stade de Yopougon est bel et bien un site pour dépistage. “Il y a deux types de sites : des sites de prélèvement et des sites de prise en charge. A Yopougon BAE, il s’agit d’un site de prélèvement, d’un site de dépistage”, a-t-il précisé.

Selon M. Samba, c’est un site destiné à informer la population sur le COVID-19. Il est également fait pour des personnes saintes et qui veulent connaitre leur statut. Il n’est pas question d’interner des personnes, ou d’avoir des personnes malades sur ledit site.

Au total, 13 centres de dépistage seront implantés dans plusieurs communes d’Abidjan, selon le gouvernement.