Côte d’Ivoire/couvre-feu : la prison avec sursis et 300 euros d’amende pour 62 réfractaires

amende

Le Parquet d’Abidjan a annoncé, jeudi, la condamnation de 62 individus à 3 mois de prison avec sursis, assortis d’une amende de 200.000 Fcfa chacun (environ 300 euros), pour violation du couvre-feu décrété mardi par le président Alassane Ouattara en vue d’enrayer la propagation du Coronavirus.

Le tribunal correctionnel, en formation de flagrant délit, vient de condamner 62 personnes déférées en comparution immédiate, pour violation du couvre-feu à 3 mois d’emprisonnement assortis du sursis et 200 000 Fcfa d’amende chacun“, informe un communiqué du ministère ivoirien de la Justice et des droits de l’homme.

Face à la pandémie du Covid-19 à laquelle le pays est confronté, le chef de l’Etat ivoirien a déclaré l’état d’urgence sur tout le territoire, outre un couvre-feu allant de 21h00 à 05h00 pour éviter les regroupements nocturnes. Selon la législation en vigueur en Côte d’Ivoire, la violation du couvre-feu est passible d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à deux à trois ans de prison et d’une amende de 20.000 Fcfa à 2 millions Fcfa.

Selon le dernier bilan officiel, le nombre de cas confirmés au nouveau coronavirus est passé à 96 en Côte d’Ivoire, après la détection jeudi de 16 nouveaux cas.