Burkina : le gouvernement ordonne l’arrêt de l’exploitation illégale de l’or par des étrangers

Le gouvernement burkinabè a ordonné l’arrêt depuis le 2 juillet de l’exploitation illégale d’or pratiquée dans trois régions par des étrangers.

Citant une délégation gouvernementale conduite par le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières Yacouba Zabré Gouba, qui est allée faire le constat sur le terrain, l’Agence d’information du Burkina (AIB) a indiqué que les régions concernées sont les Cascades, les Hauts-Bassins et le Sud-Ouest.

« Il s’agit d’une exploitation de notre environnement avec des dégâts assez énormes et inimaginables », a déclaré M. Gouba, ajoutant que cette activité hors norme est faite par des étrangers qui sont en train d’exploiter de façon sauvage l’environnement.

Dans un communiqué publié jeudi, M. Gouba a rappelé l’obligation du strict respect de la règlementation minière en vigueur.

Le texte a précisé que le non-respect des dispositions en la matière entraine le retrait du titre minier et la sanction d’une amende et (ou) d’une peine d’emprisonnement sans préjudice des autres sanctions prévues par la réglementation en vigueur.

Depuis 2009, l’or est devenu le premier produit d’exportation du Burkina Faso.