Assassinat du chanteur éthiopien Hundessa : 35 personnes arrêtées après une altercation avec la police

Hachalu Hundessa

La police éthiopienne a arrêté 35 personnes, dont l’activiste d’opposition Jawar Mohammed, après une altercation avec la police au lendemain du meurtre du célèbre chanteur Hachalu Hundessa, a annoncé mercredi le chef de la police fédérale, Endeshaw Tassew.

“Trente-cinq personnes, dont Jawar Mohammed, ont été arrêtées. Les forces de sécurité ont saisi huit kalachnikov, cinq pistolets et neuf transmetteurs radio dans la voiture de Jawar Mohammed”, a indiqué dans un communiqué le chef de la police fédérale.

D’après la police, ces arrestations font suite à un accrochage avec la police au sujet du corps d’Hachalu Hundessa, tué par balle lundi soir vers 21h30 près de son domicile à Addis-Abeba par des hommes à bord de deux motos.

“Il y a eu un incident entre les forces de sécurité fédérales et d’autres, et au passage un membre de la police spéciale d’Oromia a été tué”, a-t-il ajouté.

Mardi, la police fédérale éthiopienne a fait état de morts et de plusieurs blessées dans trois explosions survenues dans trois sites différents de la capitale éthiopienne lors de manifestations déclenchées au lendemain du meurtre de Hachalu Hundessa.

La police assure que les investigations sont en cours pour déterminer l’identité des auteurs de cet assassinat et le mobile du crime.

Le Premier ministre Abiy Ahmed avait exprimé ses condoléances à tous ceux qui pleurent la perte de “l’âme précieuse” de Hundessa. “Nous pleurons la perte d’un jeune artiste rayonnant”, a souligné M. Abiy Ahmed dans un tweet.