Angola: le climat des affaires s’améliore grâce aux réformes économiques (FMI)

Le climat des affaires s’est amélioré de manière significative en Angola, grâce aux réformes économiques mises en place durant les dernières années par le gouvernement, a indiqué cette semaine le représentant du Fonds monétaire international (FMI) dans le pays, Víctor Lledo.

«Plusieurs facteurs sont favorables aux investissements en Angola, dont la stabilité économique, l’accès au crédit et l’existence d’un cadre institutionnel et réglementaire prévisible qui protège les entreprises, avec de faibles coûts de résolution des conflits», a déclaré M. Lledo lors d’une rencontre à Luanda sur le climat des affaires dans le pays.

Il a ajouté que ce pays d’Afrique australe offre également un cadre économique propice aux affaires, grâce à des infrastructures importantes, une main-d’œuvre qualifiée, un potentiel agricole important, un excédent d’électricité et une position géographique stratégique qui assure un accès aux marchés régionaux et internationaux.

En revanche, M. Lledo a confié que l’environnement des affaires est influencé négativement par des facteurs conjoncturels, institutionnels et structurels, qui déterminent ensemble la capacité des entreprises à développer leurs activités et à optimiser leurs objectifs avec le minimum de contraintes.

À cet égard, il a jugé essentiel de renforcer les investissements dans les infrastructures et le capital humain, adopter des mesures visant à réduire les blocages bureaucratiques et poursuivre le chantier de la numérisation de l’administration publique.

De même, il a appelé au renforcement des pratiques de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, à travers une plus grande transparence dans la gestion des finances et des marchés publics et le renforcement de la capacité du système judiciaire.